Avec cette bourde, comment ne pas en venir à des conclusions claire avec un minimum de recherche sur Google? Seul six personnages sont milliardaire au Québec et un seul est assez jeune pour être l'amant en question! Ainsi nous savons qu'il s'agit de Rizia Moreira la demanderesse et donc de Guy Laliberté le défendeur. La madame se plaint de ne pas avoir assez d'argent pour subvenir à ces besoins, de voyager en classe économique et non pas en première classe et de ne pas avoir de jet privé. Si elle était mariée j'aurais peut-être compris ça demande mais ce n'est pas le cas, ils ont eu trois enfant ensemble mais n'ont jamais été mariés. Donc de simple conjoint de fait vivant ensemble pendant 10 ans, c'est beaucoup oui mais la loi étant ce qu'elle est, elle n'a pas les droits d'une vraie "femme" dans le sens ou elle ne peut réclamer la moitié de la richesse de sont "chum" car il n'y a pas eu de divorce en règle ni de mariage non plus (j'me répète).

Rizia Moreira

Madame souffre le martyre, pourtant elle reçois et le tout payé par monsieur (selon le témoignage de monsieur ):

  • environ 35 000$ par mois,
  • une maison évalué à 2,5 M$,
  • Taxes foncières de la maison,
  • Entretien du bâtiment et du terrain,
  • Déneigement,
  • Un cuisinier,
  • Une femme de ménage,
  • Deux nounous,
  • École des enfants,
  • Activités parascolaires des enfants,
  • Honoraires professionnels des spécialistes des enfants,
  • Deux périodes de vacances annuelles,

Le pire dans tous ça, c'est qu'elle se fait payer ses frais d'avocat par Herbert Black un homme d’affaires qui a notamment fait fortune dans le recyclage des métaux et ex de Lola (nom fictif donnée à R. Moreira) est prêt à aller à la cour suprême contre Laliberté par pitié pour Lola...Idiot! Et encore elle réclame maintenant 50 millions de dollars et la moitiée des revenus du cirque du soleil en une pension de 56 000$ par mois! Faut le faire!!

Dans un autre ordre d'idée, croyez-vous que les conjoints de fait devraient bénéficier des mêmes droits que les époux? La madame cherche à faire en sorte que la cour déclare inconstitutionnelles les dispositions législatives qui font que dans la séparation, les conjoints de fait n'ont pas au Québec les mêmes droits que les époux. On aurait dit le même combat des couples d'homosexuels qui veulent avoir les mêmes droits que les couples d'hétérosexuels.

Ou les femmes sont des petites créatures sans défense et sans intelligence qu'il faut protéger.
Ou ce sont des êtres débrouillards et indépendants qui sont capables de s'occuper de leurs affaires.

(Richard Martineau, Le Journal de Montréal, 24/01/2009 07h21)

garamond335 a dit…
On assiste à deux luttes présentement : un conflit «conjugal» entre monsieur et madame, qui ne nous concerne pas du tout et une remise en question de la loi sur les conjoints de fait, différente au Québec. (lire)

Nous voila donc devant un dilemme, mais est-ce un vrai dilemme? Cela ne va-t'il pas contre nos droits et liberté? Est-ce possible de vivre en union libre avec une personne sans pour autant l'épouser? Pour certain le mariage, signifie beaucoup et s'ils considèrent ne pas être prêt, peut-on les blâmer? Ou si on choisi de se protéger ou sa fortune d'un éventuelle mariage, est-on un monstre égoïste? Je sais pas pour vous mais si je travail ardemment à me bâtir une carrière ou une compagnie et que j'en deviens riche, je vois pas pourquoi je laisserais qui que ce soit m'en prendre la moitié sous prétexte qu'elle le mérite! Qu'a-t-elle fait pour le mérité dîtes-moi?

Sources, références et autres textes: