Sur internet j'ai trouver un article qui date de Janvier 2008 qui a pour titre: Garantie prolongée: non merci! écrit par Frédéric Perron dans le webzine Protégez-vous.ca. Je trouve cet article troublant car il donne une fausse impression de sécurité aux consommateurs, l'information n'est pas tout à fait correcte et ne reflète pas la réalité canadienne à mon avis. Déjà un problème s'impose, l'auteur utilise de l'information du Consumer Reports National Research Center. Certes ils sont fiable mais au Québec c'est différent, croyez-le ou non les consommateurs Québécois sont différent des consommateurs Canadiens. Ici, on veut plus de services, plus de tout mais sans payer une maudite cent!

Selon mon expérience, un ordinateur portable ou un ordinateur de table peut soit ne jamais brisé pendant 3 à5 ans ou il brisera dans moins d'un an. Car il y a un gros défaut auquel on y peut rien: l'utilisateur! C'est à dire vous! Je suis un technicien en informatique et en 4½ ans de services (rémunérer), j'ai vu des ordis être maltraiter par leur utilisateur à un tel point qu'ils ne soient pas économiquement réparable. Certains, après 5 ans et plus d'utilisation, sont comme neuf et d'autres, entre 6 mois et 1 an sont littéralement passé au feu! Du coup, toute les statistiques sont à l'eau car elles n'ont pas pris en compte les utilisateurs irresponsables.

Garantie légale, loi C60, vrai ou faux ?

le bien qu'on achète doit pouvoir servir à l'usage auquel il est normalement destiné, et ce pendant une durée raisonnable compte tenu de son prix, des conditions de son utilisation et des dispositions du contrat.

Au Québec, la Loi sur la protection du consommateur, offre une garantie légale sur tout les produits achetés. Qu'est-ce qu'une utilisation normal? Mr. X utilisera son portable normalement, il le mettra sur ces genoux et écrira un texte ou naviguera sur le web. Mme. Y elle, fait la même action, sauf que l'un est dans son sous-sol et l'autre au bord de la piscine. Soudain, Splach! Quelqu'un sauf à l'eau et fait une bombe et devinez ou une partie de l'eau va? Sur le portable de madame en bikini! Mais pas beaucoup juste quelque goûtes qui entreront dans le clavier et ruisselleront sur des endroit à risque et hop! Un cour-circuit!

Elle ira l'emmener chez son détaillant disant: Je ne sais pas mais mon portable marche plus depuis hier. Le technicien le prendra et lors de la réparation, des traces de liquides seront détecter. Illico, il arrête sont travaille car la garantie ne couvre pas les dommage liquides. Du coup, il contacte la cliente et lui annonce la mauvaise nouvel avec le prix qu'il en coutera pour la réparation. Je vous épargne la troisième guerre mondial qu'il y aura entre la cliente et le détaillant. Elle jurera n'avoir jamais versé de l'eau ou être en position ou un liquide serait entrer dans son portable. Pourtant les preuves sont claire!

Qui a raison? Si madame décide de faire appel à l'OPC, quel seront ces recours? Comment va-t-elle être aider précisément? Elle devra aller à la Cour des petites Créances ( Division des petites créances de la Chambre civile de la Cour du Québec ) et son cauchemar ne fera que commencer...Voila à quoi sert L'OPC et cette garantie légale et la loi C60 ne fait qu'empirer les choses!

Mon but ici est de sensibiliser les gens sur la fausse sécurité qu'offre la garantie légale, je considère qu'elle n'est pas assez clairement définie, elle n'offre pas de durée précise et elle n'explique pas ce qu'est une utilisation normal d'un produit.