«Vu l'ampleur des dégâts, il n'y a pas d'autre solution que celle-là, affirme d'ailleurs le directeur général d'Ingénieurs sans frontières-Québec, Baudoin Kutuka. Le pays a été ravagé et il a besoin d'un plan qui prévoie la remise en état des infrastructures de masse, comme les routes, mais aussi les infrastructures plus ciblées, comme les centrales électriques.»